You can place your slogan here.
This would also be a great spot for a top product pitch.
Pablo Software Solutions
Twyman
de Chandler, comté de Gaspé, Québec
Origine du nom
Photos d'Irlande et autres pays de nos ancêtres.
Bienvenue à tous.

Ce site a pour but de retrouver tout ce qui se rapporte à la famille Twyman,  de Chandler Qc.
et de le partager avec tous.

Grand-Pabos 1900
REPÈRES DE L'HISTOIRE DE CHANDLER
http://imbeau.net/SiteChandler/Chronologie/Chronol1900.html

Dans cette page, nous allons tenter de rassembler tous les jalons qui nous permettent de voir comment Grand Pabos est devenu le Chandler que nous connaissons. 
Chandler
  Grand-Père John
Chandler
                                                                          ( Les liens ne fonctionnent pas. )

La ville de Chandler est peuplée par plus de 8200 Chandleroises et Chandlerois. Elle s’étend sur une vaste superficie de 425 kilomètres carrés dans la région administrative Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et fait partie de la municipalité régionale de comté du Rocher-Percé
Avant la conquête il n’y avait pas vraiment, à ce qu’il semble, de résidents permanents, malgré le fait que la seigneurie du Grand-Pabos fut concédée en 1696 par le gouverneur Frontenac à René Hubert.
Les premiers habitants permanents furent des loyalistes britanniques venus des États-Unis après la révolution américaine. Ils nommèrent le village Newport.
L’actuelle ville de Chandler est le résultat de la fusion, survenue le 27 juin 2001, entre les municipalités de Chandler, Newport, Pabos Mills mills/ , Saint-François-de-Pabos et Pabos D’abord, les résidents ont décidé d’appeler la nouvelle ville Pabos, mais finalement, en 2002, la ville adopte le nom de Chandler.
Le canton de Newport fut proclamé en 1840 et la municipalité de Newport fut constituée civilement en 1855. En 1911, la ville est choisie par Percy Milton Chandler, industriel américain, comme lieu d’implantation d’une scierie et d’une pulperie qu’on commence à construire à l’embouchure de la rivière du Grand Pabos. Le site prend alors le nom de Chandler.
Un secteur de Chandler est appelé Pabos Mills que certains considèrent comme une municipalité indépendante. Pabos est un mot micmac qui signifie «nappe d’eau très calme». En 1908, les frères King bâtirent un moulin à scie sur la rive ouest, en face du Banc de Pabos, et l’endroit reçoit alors le nom de Pabos Mills (moulin de Pabos).
Pabos

Pabos est un joli village situé entre les villes de Chandler et de Grande-Rivière. Cependant, administrativement, Pabos fait partie de la ville de . On y compte environ 1500 résidents.
À l’époque de la Nouvelle-France, Pabos était déjà un lieu de pêche assez connu, où on comptait parfois jusqu’à 600 pêcheurs et commerçants. Cependant, au temps de la Conquête britannique , le hameau a presque disparu et on n’y trouve que 35 résidents en 1819.
Plusieurs familles d’immigrants irlandais viennent alors s’y établir. Ainsi Pabos renaît à la vie. Ces familles sont suivies par d’autres colons ayant fui l’Irlande pendant la Grande Famine. Elles défrichent les terres en bordure de la rivière de Petit Pabos et de Grand Pabos. La municipalité de Pabos est constituée civilement en 1876 sur un vaste territoire qui embrasse toute la seigneurie de Pabos, de Pabos Mills jusqu’à Petit Pabos.
Si vous avez des informations ou photos, qui seraient appropriées
et que vous aimeriez partager avec la famille,
S.V.P. faites-les parvenir à
twywilk@twyman.ca
Merci